Sélectionnez votre pays

Le lavage des mains : une arme insoupçonnée.Le lavage des mains : une arme insoupçonnée.

Le lavage des mains : une arme insoupçonnée.

Des enfants (et des familles) en meilleure santé grâce à des gestes simples

La protection contre les virus et les mesures d’hygiène pour lutter contre la propagation des maladies sont sur toutes les lèvres depuis l’apparition du COVID-19. Nous faisons face à une pénurie mondiale de masques, de vêtements de protection et de gel hydroalcoolique. Heureusement, il existe une méthode toute simple mais des plus efficaces pour lutter contre le coronavirus et les autres agents pathogènes : le lavage des mains ! C’est ce que prouvent des études passionnantes* sur la santé infantile.

L’eau et le savon pour lutter contre les infections

Dans de nombreux pays pauvres, le manque d’hygiène est à l’origine de diarrhées, de pneumonies et d’infections cutanées. Ces affections, or coronavirus, tuent près de 3,5 millions d’enfants chaque année dans ces pays. Une étude sur l’impact du lavage des mains au savon pour la santé infantile a été réalisée, et elle a livré des résultats impressionnants. Ces résultats sont d’ailleurs aussi intéressants pour les pays industrialisés à l’heure du coronavirus.

Diminution de moitié des cas de pneumonie*

L’instauration du lavage des mains à l’eau et au savon a permis de réduire de moitié les cas de pneumonie chez les enfants de moins de 5 ans*. Cela a même permis de réduire de 53 % les cas de maladies diarrhéiques chez les jeunes de moins de 15 ans*. Les bains ont permis de réduire les infections cutanées de plus de 30 %*. Fait marquant dans les pays pauvres : l’utilisation de savon a permis une nette amélioration de la santé infantile, même avec de l’eau sale. Il a été prouvé qu’un lavage soigneux des mains par les seuls adultes suffisait à enrayer les maladies ; mais bien entendu, les résultats étaient encore plus satisfaisants lorsque les enfants adoptaient eux aussi cette mesure d’hygiène.

Un recul des enfants malades dans les crèches et les jardins d’enfants

Des résultats remarquables ont également été obtenus dans les pays industrialisés. Lors d’études menées dans des structures d’accueil de jeunes enfants au Canada, aux États-Unis et en Australie**, les chercheurs ont pu démonter qu’un lavage minutieux des mains permettait une diminution de près de 32 % des maladies respiratoires et des infections grippales**.

Ce résultat peut même être amélioré par l’utilisation simultanée de gel hydroalcoolique dans les établissements publics*** :

  • diminution des maladies respiratoires dans les familles ayant des enfants allant à la crèche/au jardin d’enfants
  • diminution des diarrhées et des rhumes dans les crèches/jardins d’enfants
  • diminution des heures d’absence chez les enfants scolarisés
  • réduction de la mortalité dans les hôpitaux


Les consignes étaient pourtant simples. Il s’agissait de se laver les mains après avoir été aux toilettes, après avoir changé la couche d’un enfant, avant de cuisiner, avant de manger et avant de nourrir des enfants. Lors d’une étude menée au sein de la US Navy, les marins ont reçu une seule consigne : se laver les mains soigneusement avec du savon 5 fois par jour. Par la suite, les traitements pour des maladies respiratoires ont baissé de 45 %****.

Bonne nouvelle donc ! Inutile de paniquer en raison de la pénurie de gel hydroalcoolique et de gants jetables. Pour se protéger, il suffit d’éviter de se toucher le visage lorsque l’on fait ses courses et de se laver les mains au savon pendant au moins 20 secondes une fois rentré chez soi.

Les enfants (et même certains adultes) ont parfois du mal à évaluer à quoi correspondent 20 secondes. Voici une astuce : chantez 2 x Joyeux Anniversaire, dans votre tête ou à voix haute, c’est vous qui décidez.

Sources:
*https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736%2805%2966912-7/fulltext
Effect of handwashing on child health: a randomised controlled trial, Stephen P Luby, Mubina Agboatwalla, Daniel R Feikin, John Painter, Ward Billhimer MS, Arshad Altaf, Robert M Hoekstra

**Carabin H, Gyorkos TW, Soto JC, Joseph L, Payment P, Collet JP.
Effectiveness of a training program in reducing infections in toddlers attending day care centers. Epidemiology 1999; 10: 219–27.


Roberts L, Smith W, Jorm L, Patel M, Douglas RM, McGilchrist C.
Effect of infection control measures on the frequency of upper respiratory infection in child care: a randomized, controlled trial. Pediatrics 2000; 105: 738–42.


Niffenegger JP. Proper handwashing promotes wellness in child care. J Pediatr Health Care 1997; 11: 26–31.

***Lee GM, Salomon JA, Friedman JF, et al. Illness transmission in the home: a possible role for alcohol-based hand gels. Pediatrics 2005; 115: 852–860.

****Ryan MA, Christian RS, Wohlrabe J. Handwashing and respiratory illness among young adults in military training. Am J Prev Med 2001; 21: 79–83.

https://www.unicef.de/informieren/aktuelles/blog/coronavirus-richtig-haendewaschen-einfacher-schutz/212860

 

 

X