Une future maman à la plage entoure son ventre de ses mains.

Semaines De Grossesse

La 34e semaine de grossesse 

Un bébé presque prêt à venir au monde


Youpi ! Il ne reste qu’une petite mise au point à effectuer ! Si votre bébé venait au monde maintenant, il aurait déjà d’excellentes chances de survie et un risque très faible de séquelles. Découvrez ici pourquoi vous avez toujours l’interdiction de fêter cette bonne nouvelle en sirotant une coupe de champagne, les petits détails qu’il manque encore à votre bébé, mais aussi tout ce qu’il faut savoir sur la 34e semaine de grossesse !

Que se passe-t-il dans votre ventre au cours de la 34e semaine de grossesse ?

Le fœtus mesure env. 44 cm (de la tête aux pieds) et il pèse près de 2 200 grammes.

Votre bébé est globalement prêt à venir au monde. Il a même déjà des ongles avec lesquels il pourrait se gratter. Cependant, ils sont tout mous (et ils ne doivent pas être coupés tout de suite à la naissance pour éviter de blesser les cuticules fragiles). Dans les dernières semaines avant l’accouchement, le bébé continue à grossir et ses os se consolident.

À ce stade, votre bébé est aussi gros qu’un ananas avec les feuilles.

À ce stade, votre bébé est aussi gros qu’un ananas avec les feuilles.

Les poumons ne sont pas encore entièrement arrivés à maturité. Pour cela, il faut attendre la 36e semaine. S’il venait au monde maintenant, votre bébé serait donc encore un prématuré, mais il aurait d’excellentes chances de survie.

Comment allez-vous au cours de cette 34e semaine de grossesse ?

La prise de poids de votre bébé signifie que vous avez besoin de plus d’énergie. Vous pouvez favoriser la consolidation de ses os en veillant à avoir un apport en calcium suffisant, tel que nous l’avons décrit pour la 30e semaine de grossesse.

Cependant, compte tenu de votre ventre, vous ne pouvez peut-être plus « vous remplir la panse ». En effet, au plus tard vers la fin de la grossesse, la plupart des futures mamans découvrent les brûlures d’estomac. Préférez plusieurs petits en-cas à la prise de gros repas.

Si les brûlures d’estomac sont pénibles, vous pouvez laisser de côté :

  • Les produits sucrés,
  • gras
  • ou très épicés.

Le yaourt est un allié précieux : ce produit riche en calcium permet d’atténuer les brûlures d’estomac.

Comme tout au long de la grossesse, il n’est pas recommandé de boire de l’alcool. Même si le développement de votre enfant est presque terminé, l’alcool peut avoir un impact sur le cerveau, les organes et les divers systèmes de votre bébé. Personne ne sait quelle quantité d’alcool serait supportable pour le bébé. Par conséquent, considérez que l’alcool est interdit jusqu’au terme de la grossesse. L’alcool reste dans tous les cas une substance toxique pour le corps.

Les mouvements du bébé sont à présent aussi visibles de l’extérieur. C’est le moment idéal pour votre partenaire pour créer du lien avec le nourrisson. Vous pouvez également essayer de « jouer » avec votre bébé. Appuyez tout doucement sur votre ventre et observez sa réaction.

La liste des troubles liés à la grossesse reste plus ou moins inchangée au cours des dernières semaines :

  • Brûlures d’estomac,
  • Constipation,
  • Hémorroïdes,
  • Fatigue,
  • Maux de dos,
  • Douleurs pelviennes,
  • Crampes régulières (contractions de prétravail) et
  • Rétention d’eau

Le syndrome du canal carpien peut maintenant apparaître avec plus ou moins d’intensité.

Qu’est-ce que le syndrome du canal carpien ?

Le canal carpien est réellement un « tunnel » via lequel les tendons et nerfs de l’avant-bras s’étirent jusque dans la main. En raison de la rétention d’eau, la compression de cette gaine du tendon (le canal carpien) peut entraîner des picotements, des « engourdissements » ou même des douleurs au niveau des mains.

Que faire pour lutter contre les douleurs en cas de syndrome du canal carpien au cours de la grossesse ?

Vous pouvez commencer par mettre votre main au repos le plus souvent possible, ou par utiliser une attelle. Demandez à votre médecin comment la positionner. Au quotidien, évitez de trop étirer le poignet ainsi que les activités générant des vibrations (passer la tondeuse ou tenir un mixeur pendant une période prolongée, par exemple). Des étirements doux et des exercices de yoga peuvent soulager les douleurs, même si cela n’a pas été prouvé scientifiquement et qu’il n’y a aucune garantie.

L’examen gynécologique de la 34e semaine de grossesse

Si vous avez rendez-vous chez le ou la gynécologue, il se peut que l’on vous fasse un prélèvement pour écarter toute infection bactérienne et toute mycose. En cas d’infection, celle-ci peut alors encore être traitée afin de ne pas constituer un risque pour votre enfant à l’accouchement. Les infections à streptocoques B peuvent avoir de graves conséquences pour le bébé. Dans le pire des cas, elles peuvent entraîner des pneumonies, des méningites et des septicémies chez les nouveau-nés. Ces infections peuvent également entraîner des contractions prématurées.

Autre point important si vous êtes inquiète à l’idée d’avoir des contractions prématurées : il est certes plus compliqué d’avoir des rapports sexuels avec un gros ventre, mais cela ne déclenche en général pas de contractions, à moins que le bébé soit vraiment prêt à venir au monde. Cela ne nuit pas non plus à l’enfant. Le sperme contient bien des prostaglandines traditionnellement utilisées pour déclencher les contractions par voie médicamenteuse, mais en quantité infime. Il n’est d’ailleurs pas prouvé scientifiquement que les rapports sexuels peuvent réellement déclencher des contractions (éventuellement liées à l’ocytocine sécrétée lors de l’orgasme).

Bonne nouvelle, donc : pour le moment, il n’y a aucune raison de renoncer à votre intimité !


Photo : Unsplash

Recommended MAM products for you

MAM Comfort - Sucette en silicone

Sucette 100 % silicone ultra compacte et légère pour les nouveau-nés

7,97 €

MAM Original Space Love - Sucette

Pour les petits faiseurs de tendances

5,29 €