De futurs parents fiers de montrer la première échographie au futur grand frère

semaines de grossesse

La 8e semaine de grossesse 

La première échographie (si possible)


Une grosse tête et des gouvernails en guise de bras ! Votre bébé a énormément grandit et votre utérus aussi ! Même si l’on ne voit pas encore grand-chose, il se passe beaucoup de choses au cours de la 8e semaine de grossesse. Découvrez ici les étapes importantes de la 8e semaine et réjouissez-vous, car à partir de maintenant, vous entendrez systématiquement le battement cardiaque lors des prochains examens médicaux !

Que se passe-t-il dans votre ventre au cours de la 8e semaine de grossesse ?

La plupart des femmes enceintes ont désormais eu leur premier rendez-vous médical et elles ont pu voir par elles-mêmes ce qu’il se passait dans leur ventre. Elles ont pu reconnaître la cavité amniotique, entendre distinctement le premier battement cardiaque, et peut-être ont-elles même vu le futur bébé agiter ses minuscules bras.

À ce stade, votre bébé est aussi gros qu’une framboise.

À ce stade, votre bébé est aussi gros qu’une framboise.

La tête reste très grosse par rapport au reste du corps. D’ailleurs, le développement fœtal se concentre pour le moment sur le haut du corps : les bras aussi croissent plus vite que les jambes. La mâchoire, avec les bourgeons des futures dents de lait, se dessine, et les cellules osseuses commencent à se souder.

L’embryon est de plus en plus alimenté par le placenta, la vésicule vitelline se réduit. Les vaisseaux sanguins présents dans le cordon ombilical alimentent le bébé en oxygène et en nutriments et évacuent ses déchets métaboliques.

L’embryon mesure env. 9 à 16 mm.

Comment allez-vous au cours de cette 8e semaine de grossesse ?

La taille de l’utérus a maintenant doublé et ce dernier peut appuyer sur votre vessie.

Avez-vous déjà eu rendez-vous chez le médecin et avez-vous déjà pu entendre le premier battement cardiaque ? Si oui, vous avez raison de vous réjouir. En effet, l’existence d’un rythme cardiaque fait baisser le risque de fausse couche de 10 % !


Pourquoi faut-il faire des examens sanguins et urinaires lorsque l’on est enceinte ?

Lors des examens gynécologiques, on effectue souvent une prise de sang chez les femmes enceintes. Cela permet de déterminer leur groupe sanguin, mais aussi de tester les anticorps contre certaines maladies. Des valeurs données peuvent aussi indiquer des maladies existantes. 

On analyse l’urine pour vérifier la glycémie et la protéinurie et pour écarter toute bactérie. L’objectif de tous les contrôles est d’identifier en amont les éventuels problèmes, comme par exemple le diabète gestationnel, un risque de prééclampsie (toxémie gravidique) ou une infection.


Pour quelle raison les anticorps contre la toxoplasmose sont-ils utiles ?

Ces anticorps indiquent que la mère est immunisée contre la toxoplasmose. Les bactéries de cette maladie peuvent être transmises par les crottes de chat, la terre, des légumes non lavés ou de la viande ou du poisson cru et elles peuvent entraîner de graves troubles du développement chez l’enfant. Pour la femme enceinte, la toxoplasmose peut s’apparenter à une légère grippe. Si vous êtes négative à la toxoplasmose (c’est-à-dire que vous n’avez pas été en contact avec un vecteur de la maladie), vous devez être très vigilante lors de la préparation des repas et lorsque vous mangez. Si vous êtes positive à la toxoplasmose (c’est-à-dire que vous avez des anticorps contre la maladie), vous n’avez pas besoin de prendre autant de précautions, mais vous devez continuer à faire attention aux salmonelles et aux listeria.

À ce stade de la grossesse, à quoi faut-il faire attention en termes d’alimentation ?

En ce qui concerne l’alimentation à ce stade précoce de la grossesse, il ne faut pas nécessairement manger plus, mais éventuellement modifier légèrement ses habitudes. Le corps a besoin de plus de protéines, de vitamines et de minéraux. Vous pouvez demander conseil à votre médecin ; ce dernier pourra vous dire plus précisément ce que vous devez intégrer dans votre régime alimentaire ou vous recommander des compléments. Il convient d’éviter de consommer des quantités importantes de sucre ou de glucides simples, car ils entraînent une augmentation rapide de la glycémie. Cela peut avoir un impact négatif sur la circulation et favoriser les nausées.

Certaines denrées alimentaires peuvent également être des vecteurs d’agents pathogènes. Parlez-en avec votre médecin et demandez-lui ce à quoi vous devez particulièrement faire attention dans votre environnement. De manière générale, une bonne hygiène est de mise dans la cuisine. La viande, le poisson et les œufs doivent impérativement être consommés cuits. Évitez aussi la charcuterie non cuite et les produits à base de lait cru. Vous avez compris le principe ? C’est cela : les femmes enceintes doivent éviter les aliments qui n’ont pas été bien cuits ou pasteurisés ! Les fruits et légumes doivent également être lavés avec soin.


Photo: Unsplash

Produits MAM recommandés pour vous

Lapin-gant de massage pour bébé

Pour nettoyer la bouche de bébé