Allaitement et alimentation

Sucettes et allaitement - L'avis de l'experte MAM

Gabriele Stenz, sage-femme enseignante


La plupart des bébés aiment téter leur sucette entre les tétées. Gabriele Stenz, experte MAM, nous explique comment bien utiliser la sucette pour quel’allaitement se déroule bien. Formatrice de sages-femmes, elle possède une large expérience, acquise au fil de nombreuses années auprès de femmes enceintes et allaitantes.

La première rencontre

Dès la naissance, les bébés souhaitent une chose avant tout : faire la connaissance de leurs parents. Tous leurs sens se concentrent sur leur odeur, le contact de leur peau, le son de leurs voix. Très vite, le nouveau-né est déjà prêt pour son 1er repas : il cherche le sein et tète. Il faudra néanmoins encore un peu de pratique avant que l’allaitement se déroule parfaitement. Mais Gabriele Stenz nous rassure : avec un peu de temps et de patience, mère et enfant formeront bientôt une équipe bien rodée. Pour les prématurés, la sucette peut avoir un effet thérapeutique et s’avère donc utile dans certains cas.


Un bon démarrange de l’’allaitement

Le conseil de la spécialiste de l’allaitement : « Au cours des 2 à 4 premières semaines après la naissance, toutes les tentatives de succion du bébé servent à l’alimentation

Ensuite, la tétée est devenue une routine : le bébé maîtrise la technique et les parents savent souvent reconnaître les signes de faim. Lorsque l’allaitement est bien installé et se déroule sans problème (lésions des mamelons, engorgement, mastites etc.), l’utilisation occasionnelle d’une sucette semble n’avoir aucun effet négatif sur l’allaitement. La sucette peut néanmoins accentuer les problèmes d’allaitement déjà existants. 


« La succion chez le bébé sert bien plus souvent à se détendre et se rassurer qu’à se nourrir. »
(Gabriele Stenz, sage-femme enseignante)


Satisfaire le besoin de succion, c’est possible aussi avec la sucette

La sucette est le moyen idéal pour satisfaire le besoin de succion non nutritive. Les bébés sont de vrais pros de la succion : la majorité des bébés savent très vite faire la différence entre téter une sucette et téter pour se nourrir, assure l’experte MAM. Ils aiment les deux – mais il y a un moment pour tout. L’American Academy of Pediatrics (AAP) donne des recommandations internationales dans sa politique en matière d’allaitement (2012) : utiliser la sucette de façon ciblée et avec un motif thérapeutique et la proposer pour l’endormissement une fois l’allaitement bien établi.


Les résultats des études le prouvent : sucette et allaitement sont compatibles.*

Dans une vaste étude, le Dr. Alejandro G. Jenik, chef du service Néonatologie de l’Hospital Italiano de Buenos Aires (Argentine) et une équipe de scientifiques ont démontré que sucette et allaitement font bon ménage. Plus de 1 000 couples mère-enfant répartis dans 5 maternités différentes ont participé. Le résultat est clair : dès que l’allaitement est rodé, la sucette ne lui nuit pas. Les scientifiques recommandent d’ailleurs la sucette car elle peut prévenir la mort subite du nourrisson. La sucette a un effet protecteur contre la MSN ; cela semble toutefois s’appliquer avant tout aux bébés non allaités au sein. En outre, cet effet vaut uniquement pour l’endormissement et non pour l’utilisation quotidienne. 

sleeping baby with pacifier

L’importance d’une sucette anatomique

Un bébé tète tout ce qui s’offre à lui, du pouce aux couches en tissu. Mais la sucette est ce qu’il y a de mieux pour lui procurer le plus grand plaisir de succion, à certaines conditions. Les sucettes données à bébé doivent être de forme anatomique. Elles assurent le bon développement des mâchoires, des dents et du palais. De plus, les bonnes sucettes ont une qualité contrôlée et sont sans BPA (conformément à la règlementation en vigueur) ni BPS. Autre avantage pour la mère allaitante : la sucette permet également au père, aux grands-parents ou à la nounou d’apaiser le bébé.

Du bon usage de la sucette

L’expérience montre que la plupart des bébés aiment téter leur sucette entre les tétées. Elle n’altère pasl’allaitement bien établie lorsque la mère sait distinguer les signes de faim du besoin de succion pour se calmer. Le conseil de Gabriele Stenz : « Il est primordial d’utiliser la sucette de manière ciblée : il ne faut ni la proposer constamment, ni la donner pour espacer les repas. »

La sucette représente une véritable aide dans les cas suivants :

  • La sucette permet de calmer un bébé agité ou qui pleure.
  • Les bébés fatigués s’endorment plus facilement avec une sucette (autorégulation).
  • La sucette permet au bébé de se détendre quand il fait ses dents.
  • La sucette peut aider les parents à consoler leur bébé

La taille de sucette idéale

Les sucettes existent en différentes tailles, car il y a une énorme différence entre les tout petits nouveau-nés et les experts du quatre pattes, qui ne sont plus si petits que cela. La bouche et les mâchoires se développent à toute vitesse. En effet, la croissance est la discipline reine des premières années de vie. La sucette suit donc cette évolution : la taille de sucette adaptée favorise un bon développement. 

Encore une info importante de l’experte MAM : « Les indications d’âge des emballages servent de valeurs de référence. Néanmoins, chaque enfant est unique. Les bébés grands et costauds changent de taille de sucette plus tôt que les petits bébés plus fragiles. En cas de doute, mieux vaut proposer une sucette un peu trop petite qu’une sucette beaucoup trop grande. »

  

Gabriele Stenz, portrait

Experte MAM

Gabriele Stenz, Sage-femme enseignante 

Verden (Allemagne)

Sources: 

* Jenik, Alejandro (2009): Does the Recommendation to Use a Pacifier Influence the Prevalence of Breastfeeding? The Journal of Pediatrics.

Produits MAM recommandés pour vous

MAM Supreme 6+ Forest - Sucette

Contribue au bon développement bucco-dentaire, idéale pour les peaux sensibles

12,75 €
MAM Original Space Love - Sucette

Pour les petits faiseurs de tendances

7,35 €