Mother and newborn baby in bed

Allaitement et alimentation

Allaitement et le syndrome de mort subite du nourrisson

Conseils du Dr. Karl Zwiauer, médecin-chef, professeur d’université et expert MAM


S’il est un sujet qui inquiète nombre de parents, c’est bien la mort subite du nourrisson (MSN). Dans le monde entier, diverses mesures de prévention sont recommandées. Le Dr. Karl Zwiauer, expert MAM, professeur d’université, chef du service de pédiatrie du centre hospitalier universitaire de St. Pölten (Autriche) et membre de la Commission Alimentation de la Société autrichienne de pédiatrie, nous explique l’importance de l’allaitement.

En quoi l’allaitement prévient-il la mort subite du nourrison (MSN) ?

« Les bébés allaités au sein se réveillent plus facilement car leur seuil de réveil est plus bas. C’est peut-être un inconvénient pour les parents parce que les bébés ont tendance à se réveiller plus souvent, mais c’est très positif pour les enfants », explique Karl Zwiauer, médecin-chef et professeur d’université, mettant par là en évidence que les nuits blanches ont aussi certains avantages. Le risque d’arrêt respiratoire tel qu’il se produit dans la mort subite du nourrisson est ainsi réduit. De plus, les enfants allaités dorment souvent dans la chambre des parents. Pour une sécurité maximale, ils doivent dormir dans leur propre lit ou un cododo, en aucun cas dans le lit des parents.


Pendant combien de temps faut-il allaiter pour prévenir la MSN ?

Le fait que l’allaitement maternel réduise le risque de mort subite du nourrisson est connu depuis longtemps et également corroboré par les résultats de recherche suivants :

L’effet protecteur de l’allaitement agit au bout d’environ 2 mois et diminue le risque de MSN de 50 % !1 Une période d’allaitement supérieure à 4 mois renforce cet effet. Bonne nouvelle : le risque est réduit de la même manière même en cas d’allaitement mixte au sein et au biberon.2



Autres mesures de prévention efficaces contre la MSN :

  • Coucher le bébé sur le dos
  • Environnement de sommeil sûr (matelas ferme, pas de tour de lit matelassé, de coussins ou de peluches dans le lit, température ambiante comprise entre 18 et 20°, gigoteuse au lieu d’une couverture/couette, couchage dans son propre lit ou un cododo)
  • Pas de consommation d’alcool par les parents
  • Pas de consommation de drogues ou de somnifères par les parents
  • Pas de consommation de tabac par les parents
  • Endormissement avec une sucette


Principes élémentaires de l’allaitement

« Les bébés doivent, si possible, être allaités exclusivement au sein au cours des quatre à six premiers mois », recommande le professeur Zwiauer. Le lait maternel est l’aliment idéal pour les bébés pendant les premiers mois. Non seulement l’allaitement au sein prévient la MSN, mais il procure également au bébé le contact physique dont il a besoin.

Il faut cependant apprendre à allaiter correctement, une mauvaise prise du sein entraînant souvent des lésions des mamelons. Les femmes enceintes doivent déjà se préparer à l’allaitement avant l’accouchement. À cet effet, il est recommandé de suivre un cours de préparation à l’accouchement ou de consulter une conseillère en lactation.

Autre conseil du Dr. Karl Zwiauer, expert MAM : « Après l’accouchement, il peut être utile de faire appel à un service hospitalier de consultation en lactation ou d’intégrer un groupe de soutien à l’allaitement en cas de problèmes d’allaitement. On peut y trouver de l’aide en cas de difficultés à allaiter, d’excellents conseils de consultantes en lactation expérimentées et d’autres mères se trouvant dans la même situation et avec qui discuter de ses expériences. »

Close up, baby drinking at mother's breast

Pendant les premiers jours de la vie, le bébé doit être allaité le plus souvent possible afin d'habituer les seins à l’allaitement et de stimuler la lactation. Le bébé doit pouvoir décider quand téter pendant toute la période d’allaitement.

Les mères ont souvent l’impression de ne pas avoir assez de lait parce que leur bébé veut téter souvent. En général, ce n’est pas le cas : beaucoup de nouveau-nés ont simplement un besoin de succion prononcé qui ne peut pas être satisfait par la seule prise alimentaire. Une fois l’allaitement rodé, la sucette peut donc représenter un accessoire particulièrement utile. Les bébés peuvent très bien faire la différence entre le sein et la sucette et accepter les deux.


« L’allaitement réduit le risque de mort subite du nourrisson et favorise le contact physique. La sucette n’est pas incompatible avec le sein, mais un accessoire utile dans la prévention de la MSN »,
(Dr. Karl Zwiauer, Médecin-chef et professeur d’université )


Cependant, les sucettes ne doivent jamais être utilisées pour espacer ou retarder les tétées, sous peine de causer une baisse de la production de lait. Si on n’allaite pas, il faut veiller tout particulièrement à donner une alimentation adaptée à l’âge du bébé et à assurer un contact physique suffisant. « Même lors de l’alimentation au biberon, le nourrisson doit être le plus près possible du corps afin qu’il sente la chaleur et les battements du cœur », conseille le spécialiste à toutes celles qui n’allaitent pas et nourrissent leurs bébés au biberon.

Dr. Zwiauer, Portrait

Expert MAM 

Dr. Karl Zwiauer

chef du service de pédiatrie du centre hospitalier universitaire de St. Pölten (Autriche) et membre de la Commission Alimentation de la Société autrichienne de pédiatrie.

Photos: Shutterstock

Sources: 

Thompson JMD, Tanabe K, Moon RY, Mitchell EA, McGarvey C, Tappin D et al. Duration of breastfeeding and risk of SIDS: an individual participant data meta- analysis. Pediatrics 2017; 140: e20171324.

Produits MAM recommandés pour vous

Bout de sein x2, taille 1

Aide passagère à l’allaitement

7,49 €
MAM Sucette Naissance Flow -Sucette

Ultra-compacte pour les nouveau-nés

6,99 €
Kit tire-lait manuel

L’expression du lait maternel devient simple, rapide et agréable.

44,99 €