Baby is being fed and has food round its mouth

Les étapes importantes du bébé

Diversification alimentaire – les choses à faire... Et à ne pas faire

Quels sont les aliments autorisés et à éviter pour les bébés?


Le tout premier « vrai » repas en complément du lait maternel ou infantile est une étape majeure dans la vie du bébé. Ce grand moment est cependant source de questionnement permanent chez de nombreux parents : par quoi commencer ? Qu’est-ce qu’un bébé peut manger ? Quels aliments ne conviennent pas aux enfants? Vous trouverez dans cet article les informations essentielles pour réussir ses premiers pas dans la diversification alimentaire!

Quand commencer la diversification alimentaire ?

Entre le 4e et le 6e mois, on peut commencer à passer en douceur du lait maternel ou infantile à l’alimentation solide. C’est le bon moment pour les premiers essais de diversification alimentaire, en complément de l’allaitement au sein ou au biberon. 

L’OMS recommande l’allaitement exclusif au sein pendant les 6 premiers mois de la vie. Cette recommandation s’applique avant tout aux pays moins développés, où l’offre de denrées alimentaires est pauvre. En revanche, dans les pays industrialisés, on invite à diversifier l’alimentation plus tôt en COMPLÉMENT de l’allaitement, car on part du principe que de nombreux enfants ont déjà besoin de plus de nutriments.

 eeding, because it is assumed that some children already need more nutrients.


Les signes qui indiquent que votre bébé est prêt pour l’alimentation solide:

  • Il sait tenir sa tête droite tout seul.
  • Il réussit à tenir en position assise.
  • Il montre un intérêt grandissant pour le repas des « grands ».
  • Il ne recrache pas d’emblée la purée proposée.


Lors des premiers essais de diversification, des petites quantités d’aliments réduits en purée fine suffisent, environ 2 à 3 cuillères à café. Vous pourrez ensuite augmenter les doses au fur et à mesure. Lorsque les bébés penchent la tête en avant pour atteindre la cuillère, cela signifie généralement « Oui, j’en veux encore ». Détourner la tête et légèrement le corps sont des signes typiques pour dire « J’en ai assez » (en proposant le sein ou le biberon pour terminer le repas, vous vous assurerez que votre bébé est vraiment rassasié).

Vers l’âge de 1 an, les enfants mangent normalement au même rythme que la famille, c’est-à-dire petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Mais comme ils ont encore besoin de beaucoup d’énergie pour grandir, il est recommandé de leur donner un goûter le matin et l’après-midi. Ce rythme de repas fréquents se met en place naturellement la plupart du temps, quand lLes bébés montrent qu’ils ont faim environ 3 heures après leur dernière collation


Les recommandations pour commencer la diversification alimentaire

Après l’introduction d’une purée fine composée d’un seul légume ou fruit, il est recommandé de donner une purée à base de légumes, de pommes de terre et de viande ou de poisson, notamment pour augmenter les apports en fer et en zinc. Un mois plus tard, vous pouvez proposer une bouillie lait-céréales ou céréales-fruit.


Aliments AUTORISÉS:

  • Légumes cuits réduits en purée
  • Fruits réduits en purée
  • Pommes de terre (cuites à l’eau/à la vapeur)
  • Viande, bien cuite
  • Poisson cuit au court-bouillon/à la vapeur : par ex. saumon, maquereau et truite. Important : enlevez toutes les arêtes !
  • Riz
  • Huile : l’huile de colza est généralement recommandée pour débuter la diversification
  • Céréales : moulues, en flocons ou semoule
  • Pâtes
  • Lait de vache dans la préparation de la bouillie/purée


Aliments À ÉVITER?

  • Sel
  • Produits sucrés : sucre, miel, édulcorants (surtout dans les boissons)
  • Aliments relevés
  • Arômes artificiels
  • Aliments crus : œufs (blanc d’œuf, tiramisu), viande (par ex. rosbif, tartare), poisson (par ex. sushis, saumon fumé)
  • Lait cru et produits au lait cru
  • Lait de vache à boire
  • Fromage blanc/frais, yaourts aux fruits
  • Charcuterie (par ex. jambon, saucisses, lard)
  • Gâteaux apéritifs
  • Bonbons, chocolat
  • Boissons : sodas, café, thé vert ou noir, alcool (même cuisiné)
  • Graines et fruits à coque entiers
  • Poisson : thon, espadon, flétan et brochet (les gros poissons carnassiers peuvent contenir des métaux lourds)
  • Aliments durs présentant un risque d’étouffement

Baby eats cooked vegetables

Règles importantes pour l’alimentation des bébés 

Outre l’attention portée au choix des aliments, les points suivants doivent être observés au début de la diversification alimentaire:

  • En cas d’alimentation avec uniquement du lait maternel et de la purée « maison », il est recommandé de donner un complément d’iode. Consultez votre médecin pour plus de renseignements.
  • Les aliments allergènes doivent faire partie de la diversification.
  • Une exposition précoce aux poissons de mer peut même réduire le risque d’allergie.
  • La poursuite de l’allaitement au sein ne protège pas de l’intolérance au gluten/la maladie cœliaque.
  • Une exposition précoce au gluten n’empêche pas l’allergie à cette protéine.
  • Il est recommandé d’introduire le gluten petit à petit, en commençant par de toutes petites quantités, qui seront augmentées très progressivement.
  • Le régime végétalien est déconseillé. Dans tous les cas, parlez-en à votre médecin.

Et enfin, le plus important : prenez du plaisir à cuisiner avec bébé. Bonne découverte et bon appétit!

Photos: Shutterstock

Sources: https://efsa.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.2903/j.efsa.2009.1423; https://journals.lww.com/jpgn/Fulltext/2008/01000/Complementary_Feeding__A_Commentary_by_the_ESPGHAN.21.aspx


Produits MAM recommandés pour vous

Kit tire-lait manuel

L’expression du lait maternel devient simple, rapide et agréable.

44,99 €
Starter Cup 150 ml Animal - Tasse à bec souple

Premier tasse de bébé, avec poignées pour une préhension autonome

8,99 €
Trainer+ Space Love 220 ml

L’apprentissage du biberon rendu facile

9,99 €