Side view, pregnant woman leans against the wall and puts hands on her belly

Santé et bien-être

Grossesse et sport

Nos conseils pour bouger en toute sérénité


L’activité physique est bénéfique pour les personnes en bonne santé, notamment pour les femmes enceintes. En effet, une bonne condition physique et un certain dynamisme permettent de réduire le risque de césarienne et de mieux maîtriser la prise de poids. Cependant, les futures mamans doivent être vigilantes et ne peuvent pas pratiquer tous les sports. Quels sont les précautions à suivre ? 

Du canapé au marathon ?

Si bouger est par principe bon pour la santé, les femmes enceintes ne doivent pas forcer subitement. Leur système cardio-vasculaire est déjà mis à l’épreuve par la grossesse, les changements hormonaux et un volume sanguin accru. Les sports que l'on n’a jamais pratiqués ou une intensité nettement plus élevée que d’habitude sont facilement sources de blessures.

Mais il existe une multitude de possibilité pour se maintenir en forme, même pour les non sportives ! C’est un fait avéré : faire du sport pendant la grossesse présente de nombreux avantages pour la mère et le bébé. C’est pourquoi même les plus récalcitrantes devraient être encouragées à bouger, au moins pour la santé de leur enfant2. Par exemple, la marche nordique ou la natation sont idéales pour ménager ses articulations et sa circulation.

Consultez toujours votre médecin pour savoir si vous pouvez pratiquer un sport et lequel !


Les avantages du sport pendant la grossesse

Dans tous les cas, bouger apporte de nombreux bienfaits, dont voici la longue liste :

  • Atténuation des troubles de la grossesse
  • Stimulation du système cardio-vasculaire et de la fonction pulmonaire
  • Diminution du risque de diabète gestationnel
  • Prise de poids moindre
  • Sommeil de meilleure qualité
  • Moins de sautes d’humeur
  • Recours réduit aux dispositifs mécaniques pour l’accouchement et à la césarienne
  • Prévention du mal de dos
  • Baisse du risque de pré-éclampsie
  • Accouchement plus rapide
  • Moins de varices
  • Réduction du risque de thrombose

Sport pendant la grossesse

Au cours du premier trimestre, beaucoup de femmes enceintes ont du mal à penser au sport. Entre fatigue, nausées et seins douloureux, les conditions ne sont pas idéales, même pour les plus sportives et les plus motivées. Si l’on est en bonne santé et avec l’accord du médecin, rien ne s’oppose généralement à la pratique d’un sport.
Au deuxième trimestre, les nausées sont souvent passées et le ventre encore petit : la meilleure période pour se maintenir en forme ! 
Plus la naissance approche, plus il est difficile de se mouvoir pour de nombreuses femmes enceintes : le ventre est gros et lourd, la peau tiraille, le bébé appuie sur la vessie et d’autres organes. Être allongée sur le dos est parfois très désagréable du fait que la veine cave inférieure peut être pincée et la distension des ligaments et des articulations favorise les blessures. 
C’est souvent le moment pour les futures mamans sportives de mettre la pédale douce. Beaucoup apprécient d’ailleurs les cours de yoga et la gym spéciale grossesse.
Pregnant woman sitting on gym ball

Sports adaptés aux femmes enceintes : 

  • Marche nordique, randonnée sans dénivelé important
  • Course à pied (si vous êtes entraînée)
  • Pilates
  • Natation, aquagym
  • Musculation/fitness (si vous êtes entraînée ; sinon, petits exercices de renforcement musculaire suivant l’avis de votre médecin et/ou kinésithérapeute ; des coachs professionnels peuvent également établir des exercices adaptés après consultation d’un avis médical)
  • Gym spéciale grossesse
  • Vélo de route (en fin de grossesse, privilégier le home trainer pour éviter tout risque de chute)
  • Appareils de fitness (vélo d’appartement, stepper, tapis de course)
  • Yoga


Sports peu adaptés

Il est conseillé d’éviter les sports où les risques de chutes et de coups dans le ventre sont importants, par exemple le VTT ou le ski, tout comme l’équitation, qui peut être dangereux. Les secousses, sauts et autres mouvements brusques de « stop & go » tels qu’au squash ou au tennis peuvent augmenter le risque de fausse couche.

Les sports de ballon avec beaucoup de contact, comme c’est le cas dans de nombreux sports collectifs, ne sont pas non plus recommandés pour les femmes enceintes. Une forte sollicitation de la circulation et/ou des articulations dans le cadre d’un sport d’endurance excessif (marathon, triathlon), de la randonnée avec un dénivelé important ou de la plongée peut également être problématique.

Les types de sport qui vous concernent personnellement dépendent non seulement de vos antécédents médicaux, mais également du déroulement de votre grossesse, qui peut être différent d’une fois à l’autre chez la même femme. Il est donc primordial de toujours consulter votre médecin.

Photos: Shutterstock

Produits MAM recommandés pour vous

Tire-lait électrique double pompage

Pour exprimer votre lait n’importe où, n'importe quand

249,99 €
Starter Cup 150 ml Animal - Tasse à bec souple

Premier tasse de bébé, avec poignées pour une préhension autonome

10,25 €